Export : Focus accord de libre échange UE-JAPON

Le Japon et l’Union européenne sont finalement parvenus en juillet dernier à un accord de principe sur l’accord de partenariat économique UE-Japon, dont la négociation avait débuté en avril 2013. C’est sans nul doute une bonne nouvelle, d’autant plus qu’il persistait, jusqu’au dernier moment, un risque d’enterrement quasi définitif des négociations en cas d’échec. C’est d’autant plus une bonne nouvelle que l’accord est vraiment ambitieux et bien équilibré, permettant d’envoyer au reste du monde un signal fort que l’UE et le Japon, deux tenants du libre-échange, renforceront leur coopération face aux défis mondiaux, tels que le mouvement protectionniste. Le Japon supprimerait dès le premier jour les droits de douane pour 91 % des produits importés de l’UE et, après 15 ans, pour 99 % des produits européens. Quant à l’UE, dès le premier jour pour 75 % des produits importés du Japon, et après15 ans pour presque tous les produits.

La coopération UE-Japon en matière réglementaire, y compris l’harmonisation des normes, contribuerait à renforcer leur rôle moteur dans la définition des règles du commerce international. L’accord permettrait également d’approfondir cette coopération face aux défis mondiaux, en confirmant leurs engagements forts en faveur du développement durable et de l’emploi. C’est d’ailleurs le premier traité commercial international qui reconnaisse un engagement spécifique à mettre en œuvre, l’accord de Paris. D’après la Commission européenne, une fois mis en œuvre, l’accord devrait accroître les exportations de biens et de services vers le Japon jusqu’à 24 %.

Un contexte favorable et de nouvelles opportunités pour la mode masculine française. Promas International engage de nouvelles pistes de réflexion sur l’accompagnement des entreprises sur le marché japonais et plus largement sur la Chine et le sud-est asiatique.

Business, ExportAgence DD